En bref

J’aime la vie et j’aime m’en émerveiller : c’est pourquoi je crée du contenu gratuit pour mettre en valeur tout ce que nous ne prenons pas assez le temps d’observer dans notre société, celle qui file à toute allure. 

En ce moment

Dernière mise à jour : 15 mai 2024

Je profite de mon accréditation au Festival de Cannes pour développer mon réseau, prendre des clichés et enrichir ma culture cinématographique. J’écris pour beaucoup de clients et je continuerai à le faire depuis Marrakesh où je me rends à la fin du mois. La mairie de Nice me permet de présider un bureau de vote pour les européennes.

Ce que je suis probablement en train de faire :

Mes contenus

Tous gratuits, j’aime utiliser tous les supports à ma disposition pour faire travailler mon imagination

Voyage philosophique
(blog mensuel)

Chaque 1er dimanche du mois, un article axé voyage ou philo.

Belle vie
(En travaux)

Dans mon podcast, je mets en lumière les banalités du quotidien.

Cachet de cire
(Newsletter hebdo)

Les idées qui m’ont marqué cette semaine, et pourraient t’être utiles.

Feed
instagram

Je m'exerce à immortaliser les plus beaux moments de vie.

FAQ

J’ai grandi à la campagne, ai découvert l’énergie folle de la nuit parisienne. J’ai passé des années à rechercher un futur journalistique, pour finalement tout plaquer en 2023 et partir à Nice. Rejetant le système scolaire, le salariat m’a prouvé que travailler pour les projets d’un employeur me pose problème. Un de mes constats est que je lutte en permanence entre la volonté d’avoir une vie intense (le voyage, les expériences bizarres) et ma tendance naturelle à apprécier les choses simples, comme admirer une mouette patauger comme une ouf dans l’eau.

Je lis un livre par semaine, sur des sujets comme le fonctionnement du corps (nutrition, sommeil, sport, etc.), les courants philosophiques, l’élevage intensif, l’art, le système financier et la psychologie humaine. Parfois, je me plonge dans un classique de la littérature comme récemment Les Misérables. Je trie mes nouvelles connaissances dans une base de donnée que j’ai crée sur Notion.

J’aime la vie et je m’en émerveille chaque jour : l’odeur d’un savon à Marseille, partager une clémentine à la Civette du Cours, le chant du coq à Saint-Paul-de-Vence, l’histoire qui résonne en ce mur froid du Vatican, la chaleur du corps après un combat de boxe, et il n’y a rien de plus beau qu’un brin de mimosa au soleil. 

Mon contenu est en libre accès. En voyant mon nom, je ne souhaite pas que tu te demandes si tu vas trouver une fraise mûre ou toute moisie. Je veux que mon nom soit une référence. En partageant généreusement ma vision de la beauté du monde, j’espère te redonner le goût d’admirer la forêt qui se cache derrière le sapin. Que tu arrêtes de voir pour regarder, que tu cesses d’entendre pour écouter, et surtout que tu lâches ce foutu téléphone.

Oui ! Je propose de développer ton image en tant que personne, marque, entreprise grâce à mes services en photographie, copywriting/ghostwriting, création de contenu et autres curiosités. Tu peux me contacter sur ma page Instagram ou via ma page services.

7h : Mon réveil sonne dans le salon. Je bois un grand verre d’eau, une orange pressée ou un thé et j’ouvre les volets, pour laisser passer les premiers rayons. Je mange rarement car mon pic d’énergie se situe avant 12h, et la nourriture a tendance à m’endormir.

7h45 : Je prends mon vélo. Si le temps est clément, je me baigne quelques minutes dans la mer, avant de me poser dans mon café préféré, à l’angle du marché aux fleurs. La première heure de ma journée est déterminante, et je déteste manquer un lever de soleil.

8h30 : Je travaille mon anglais, comme en écrivant mes pensées dans la langue de Shakespeare, ou en lisant le New-York Times. Puis, je me plonge dans le Nice-Matin afin de noter les prochains évènements à ne pas manquer, avant de me plonger en Deep Work pendant 3h. Il m’arrive parfois d’acheter une clémentine de Villefranche pour la déguster en travaillant.

11h30 : A pieds, je me rends dans ma salle de sport, à deux pas du Negresco.

13h : J’essaie de manger dehors (comme tu l’auras remarqué, je passe peu de temps dans mon petit cocon en journée), en général une salade que j’ai préparée en amont dans un tupperware. Tantôt sur les galets de la Promenade des Anglais, parfois sur la Colline du Château.

14h : Je consacre une à deux heures à la vie de maison, ainsi qu’un temps pour lire, méditer, et faire une sieste d’une demi-heure. Le sommeil biphasé me donne l’énergie de finir la journée sereinement. Parfois, je remplace ces deux heures par une sortie en train, propice à la découverte et à la photographie. J’aime le beau papier et il m’arrive souvent d’envoyer des cartes postales.

16h : J’aime finir ma journée avec des amis, que ce soit pour leur cuisiner un dîner, aller à la patinoire ou profiter d’un coucher de soleil. 

20h : Je m’accorde un temps dédié au divertissement, avec un documentaire, ou une série plus légère si je suis vraiment épuisé (signe d’une journée réussie). Mes plaisirs coupables : Desperate Housewives et Gossip Girl.

22h : J’écris un moment marquant de la journée dans mon carnet de gratitude. Il s’agit souvent d’une vision, d’une odeur, d’une émotion vis-à-vis du comportement d’une personne. Puis, je lis jusqu’à mon heure de coucher. A ce moment-là, mon téléphone est posé sur la table du salon, d’où il ne bougera pas jusqu’au réveil. Il n’entre jamais dans le sanctuaire qu’est ma chambre.

23h : Je tombe dans les bras de Morphée.

« La perfection de notre conduite consiste à employer chaque jour que nous vivons comme si c’était le dernier, et à n’avoir jamais ni impatience, ni langueur, ni fausseté. Il nous faut nourrir l’âme avec la sagesse qui vient de l’acceptation de la mort ».

Marc-Aurèle

Memento mori.