You are currently viewing Lisbonne, le témoignage du Couvent des Carmes

Lisbonne, le témoignage du Couvent des Carmes

Lors de mon périple au sein de la capitale portugaise, j’ai été marqué par la visite d’un lieu insolite : le Couvent des Carmes. Figé dans le passé, il est le témoignage d’un évènement historique survenu trois siècles en arrière.

La construction du couvent

De style gothique, fondé en 1389 par Nuno Alvares Pereira, noble et connétable du Portugal, le Couvent des Carmes fut occupé par les frères carmélites de Moura à ses débuts. Le fondateur de l’endroit distribua tous ses biens pour entrer au couvent en tant que simple frère convers*. Considéré comme un saint, saint patron* de l’infanterie portugaise à l’opinion publique très favorable, la canonisation de Nuno eut lieu par le pape Benoît XVI en 2009.

« Une des catastrophes les plus meurtrière et destructrices de l’Histoire »

Le souvenir d’un séisme dévastateur

Lisbonne, 9h40. Nous sommes le 1er novembre 1755, jour de la Toussaint, lorsque débute l’une des catastrophes les plus meurtrières et destructrices de l’Histoire. Environ 22% de la population périt, tandis que les bâtiments ayant tenus le choc sont ravagés par les flammes des incendies (destruction de la ville à 85%, dont les monuments et le plus grand hôpital du monde pour l’époque). Là est le terrible bilan du séisme de 1755, dont témoigne le Couvent des Carmes de Lisbonne, extrêmement endommagé.

Le site n’a jamais été rebâtit comme à l’origine. Marie Ière de Portugal apporta une nouvelle aile sans s’inquiéter du style de l’édifice, qui fut le théâtre de diverses occupations : frères carmes, installations militaires. La reconstruction s’interrompit définitivement en raison d’une situation peu favorable aux ordres religieux au sein du pays.

La nef, une statue, une chapelle (de gauche à droite). Photographies prises avec un iPhone 11.

Caractéristiques du Couvent à l’heure actuelle

Aujourd’hui ouvertes aux visiteurs, les ruines de l’Eglise accueillent aujourd’hui les touristes ainsi que le musée archéologique du Carmo. Dans ce dernier, on y retrouve statues, vestiges romains, tombeaux royaux, mais également deux momies à la conservation remarquable.

L’apogée de la visite se situe directement après le passage à la caisse, lorsque l’on se retrouve tout à coup au milieu de la nef de l’Eglise. Colonnes baignant à la lumière du soleil, statues inondées d’un ciel bleu azur, lever la tête devient une expérience tout à fait singulière. Se poser sur les marches de l’Eglise pour observer ce spectacle intemporel m’a permis d’apprécier la nature de ce lieu, de l’imaginer avant le début de la catastrophe, et de me figer moi aussi dans le temps. Arpenter les murs sans toit, admirer les détails conservés. La mise en mouvement du corps, la destruction de l’Eglise permet de se concentrer sur certaines zones de l’édifice et d’en apprécier l’architecture, et la marche sous les arcs en ogive s’apparente à une brutale remontée d’horloge.

Informations pratiques

Adresse : Largo do Cormo, 1200-092 Lisboa, Portugal (Quartier du Chiado).

Y aller :

  • En métro (ligne bleue, arrêt Chiado)
  • En tramway (arrêt Chiado)
  • En bus (ligne 758).

Accès par la Place du Carmo, ou le célèbre Ascenceur de Santa Justa.

Horaires : 10h-19h, lundi au samedi (juin à septembre). 10h-18h (octobre à mai)

Contact : +351 21 347 8629

Tarif : 4€ (adulte), 3€ (étudiant, +65 ans), gratuit (-14 ans)

Glossaire

Frère convers : Religieux non prêtre soumis à l’obéissance monastique, considéré comme laïc par le Droit Canon. Exclu de l’ordre sacré car sans études, sa vie est consacrée au travail manuel. Il n’a pas d’ordre, ne chante pas le cœur, n’est pas tenu de participer à tous les offices.

Saint patron : Saint, qui protège un lieu ou groupe de personnes. Il peut être rattaché à des dangers/risques/maladies, à des métiers/activités, à des lieux (comme saint Nuno de Sainte Marie pour l’église du Couvent des Carmes)

ABONNEZ-VOUS À MA NEWSLETTER ! (100% GRATUIT)

Benjamin

Instagram : benjamin_angot

Cet article a 2 commentaires

  1. Math

    Vraiment intéressant ton article ! Vivement les prochains

    1. Benjamin

      Merci beaucoup pour ton commentaire Math ! Content qu’il t’ait plu. Le prochain sera axé sur la nutrition.
      À bientôt !

Laisser un commentaire